Pierre Delpit et ses étangs de Bouyssour, Marsaneix

Pierre Delpit ou le mal (mâle) aimé

Les étangs de Bouyssour, Commune de Marsaneix

Tout a commencé par un SMS de Jean Claude Martegoute, qui m’écrivait de contacter « à l’heure des repas », Pierre Delpit, lequel souhaitait faire connaître un grand chêne à Bouyssour… De cette rencontre naquît une belle aventure, celle d’un arbre qui a grandit pendant des siècles, et celle d’un homme qui vit depuis 86 ans près de ce chêne…Et monsieur Delpit me demande de lui réaliser un livre relatant son histoire, sa vie, celle du « mal ou mâle aimé » !

HISTOIRE…d’un homme…de Bouyssour…

Monsieur Pierre Delpit a eu 87 ans en mars 2023, il est né à Bouyssour, dans la commune de Marsaneix, en Périgord. Il est fils unique. C’était une autre époque…comme il dit.

Fils d’agriculteur, à l’âge de 4 ans il apprenait à pêcher et à chasser. Déjà enfant, il est proche de la nature, entouré des arbres, de la forêt, des animaux, de l’eau. Il a fait quelques études au séminaire de Bergerac. Autodidacte, il ne pouvait ne pas rien faire, petit à petit il a repris l’entreprise agricole de ses parents, mais surtout avait créé son entreprise de travaux agricoles, et tout cela sans diplôme.

Ses parents et lui, puis sa femme, ses enfants ont été agriculteurs et fraisiculteurs. Plus de 80 ouvriers venaient travailler aux champs et lorsque les fraises étaient ramassées, il arrivait que les employé(e)s faisaient de la maçonnerie, de l’électricité…

Pierre Delpit en tant qu’agriculteur paysan, même à la retraite est touche à tout, manuel, travailleur et récupérateur. Comme il dit  » je préfèrerais mourir sur mes engins agricoles que sur un fauteuil devant la télé ! » Toujours vaillant à ses 86 ans !

Souvent dans le monde agricole, il faut être connaisseur dans différents domaines, électricité, mécanique, plomberie, menuiserie, soudeur, maçon.

Pour réparer ses engins de chantiers ou agricoles, il avait créé dans un des entrepôts un « pôle » mécanique et soudure. Il fabriquait même les dents et godets de ses pelleteuses ! Et aussi ses rouleaux compresseurs pour ses chantiers.

Pierre Delpit, durant sa longue vie aura réalisé des chantiers routiers et aussi créé avec son ancien gendre des étangs de loisirs pour la pêche et la baignade dont l’étang de 12 hectares du fameux « Brantôme » à Château Lévèque près de Périgueux, qui va être mis aux enchères le 15 juin 2023 au tribunal de Bordeaux.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/dordogne/pres-de-perigueux-le-village-de-loisirs-de-180-hectares-a-l-abandon-est-aux-encheres-2784270.html

il a créé plusieurs étangs chez lui. Les « Etangs de Bouyssour » ont eu leur renommé ! Ils sont même écrits sur les cartes du Périgord, en plein cœur des quatre Périgord !

L’étang de Bouyssour en fin de construction…
L’étang de Bouyssour en 2023

En 2000, Il a construit d’immenses galeries d’environ 7 m de large, 6 m de haut par 40 ou 50 m de long, et tout cela avec de la récupération de matériaux tels que poteaux en béton d’Edf, et avec ses machines à bois et sa scierie, il aura taillé 52 poutres de Douglas de 40×40 cm de section de plus de 10 mètres !

Monsieur Delpit aimerait bien que des artistes viennent décorer ces grandes galeries, en fait pourquoi ne pas créer des grandes fresques (histoire locale de la fraise, histoire de monsieur Delpit, pourquoi pas une grande BD…)

Pierre Delpit a fabriqué une belle petite scierie et tout en travaillant dans ses chantiers, il avait pu récupérer des arbres anciens tel que chênes, châtaigniers, ormes, platane, frêne, cerisier, etc…La plupart débités en planches d’une longueur respectable.

Ces étangs de pêche étaient renommés, proche de Périgueux. D’un abri agricole proche d’un des étangs, il en fait un restaurant, et avec de la récupération. Il avait entre autres construit la cheminée, intégrant des radiateurs en fonte pour faire un poêle de masse, mais aussi un four à pain à l’arrière. Fut aussi créé la cuisine, la chambre froide, le long bar, l’estrade pour la musique. De grandes fêtes s’y sont déroulées dont des repas de CRS, de chasse, des mariages, etc… Près de 400 personnes s’y retrouvaient !

Malheureusement en 2018, quelques personnes avaient mis le feu à l’étage, une partie du restaurant à donc brulé. Heureusement le bar, la cuisine, la cheminée, le four à pain sont intacts. Depuis cette date, les assurances AXA ne lui autorisent pas de rouvrir. Depuis 2018, même la pêche est interdite ce qui est une perte économique importante !

Les arbres : tout autour des étangs et dans ses 100 hectares petit à petit acquis, il a aussi planté des forêts. Il a aussi préservé quelques beaux sujets où phénomènes comme il aime les appeler.

Un de ses petits-fils Fabien s’occupe des vaches, fait les foins, et une de ses filles Sylvie gère et nourrit les poules, les oies, et cochons, et elle fait des bons repas pour sa famille.

Dans l’histoire de Bouyssour et du Breuil, il y a deux cents ans, le château du Breuil aurait « ruiné » la commune de Bouyssour suivant les dires de Pierre Delpit. A cette époque, les étangs n’existaient pas, mais de valeureux châtaigniers y poussaient et étaient les fameux arbres à pains..

Il y a quelques années, Pierre Delpit avait été mandaté pour défricher des terres au château du Breuil. En échange de bois de chauffage, il avait récupéré ces immenses troncs de châtaigniers de plus de 250 ans !

Il y a presque 40 ans en 1985, il avait déjà entreposé dans ses terres au bord de l’étang de Bouyssour tous ces troncs. Les années se sont écoulées et les troncs et souches sont toujours présentes. Pierre a décidé de nettoyer autour… il y a aussi le chargeur Caterpillar qui avait servit à déraciner les arbres… et à faire les étangs. Ce même chargeur Caterpillar qui avait reçu des coups de fusils sur le radiateur…lors des travaux au « Brantôme » !

Ecoutez Pierre Delpit raconter son histoire des châtaigniers qu’il a ramené.

Voici tous les troncs de châtaigniers et d’un chêne que Pierre Delpit à installé ici en 1985, puis lors de ma venue a décidé de les mettre en valeur. Vous êtes invités à venir les voir et discuter avec Pierre.

Pour connaître l’histoire de ces arbres, mais aussi celles de Pierre Delpit venez donc à sa rencontre aux étangs de Bouyssour, sans doute que vous aurez le privilège de le rencontrer sur ses gros engins..

Espérons surtout que ce lieu de Bouyssour renaisse comme ce fut le cas avec le Phoenix !

étang réalisé par Pierre Delpit

Pierre Delpit près d’un sorbier aux Farouquettes
Pierre et ses chiens fidèles !

2 Comments on “Pierre Delpit et ses étangs de Bouyssour, Marsaneix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »